Espace Membre Rejoindre l’ADIAF Logo ADIAF Logo ADIAF

L'artiste

Valérie JOUVE

Valérie JOUVE

Crédit photo : Rana Mosa Abu Kharbeesh

Née en 1964 à Saint-Étienne (FR)

Vit et travaille à Paris (FR) 

Représentée par la galerie Xippas, Paris (FR)

 

C’est par la photographie, puis la vidéo et le cinéma, que Valérie Jouve développe une réflexion sur la relation entre l’homme et la ville, initialement amorcée par des études de sociologie et d’ethnologie. Elle engage un travail de représentation de l’humain sur fond de ville actuelle, abstraite et impersonnelle, la ville des zones d’habitation et de grande densité architecturale, celle des voies de grande circulation et des périphéries saturées par le construit, où la nature réussit avec peine à se maintenir. Espace par excellence de la modernité, cette ville-là est tout à la fois le paysage, le théâtre et l’environnement qui, pour Valérie Jouve, interroge l’existence non pas suivant un formalisme de la représentation mais sous l’angle d’une phénoménologie sociale. L’individu y est décrit comme un figurant anonyme, sans expression ni caractère, souvent vu de dos, et comme un spectateur passif, arrêté dans son déplacement, ou le visage figé par le masque indéchiffrable d’une mystérieuse intériorité.

La pratique de Valérie Jouve s’inscrit dans la lignée de la photographie documentaire, un genre à caractère social apparu pendant les années 1930 aux États-Unis, cherchant l’équilibre entre l’objectivité de la description et une esthétique de la neutralité. Ses photographies reposent sur une tension complexe entre le temps et l’espace. Loin d’être de simples instantanés, elles résultent de longs protocoles de pose du sujet et d’un traitement par photomontage. Elles jouent sur l’étirement temporel du geste, sur l’écrasement des plans dans la profondeur et sur leur glissement, induisant un rabattement latéral de l’espace perspectif de la vision. Elles ramènent l’individu à la surface, faisant se déduire sa présence – voire sa présence au monde – de l’espace en suspens qu’il semble habiter, entre les reflets des parois de verre des buildings de la métropole. Le passage actuel de Valérie Jouve au film et à l’image en mouvement, mais également au polyptique et au collage à tendance abstraite, est un développement cohérent qui semble intrinsèquement inscrit dans ses photographies.

Olivier Grasser

En savoir plus sur l'artiste :
http://www.valeriejouve.com/

Artiste Valérie JOUVE