Espace Membre Rejoindre l’ADIAF Logo ADIAF Logo ADIAF

L'artiste

Stéphane COUTURIER

Stéphane COUTURIER

Né à Paris en 1957
Vit et travaille à Paris
Représenté par la galerie Polaris à Paris

Nommé au prix Marcel Duchamp en 2010

Les photographies de Stéphane Couturier procèdent d’une archéologie des villes contemporaines. Elles soustraient pourtant ces dernières à leur historicité figée pour restituer par ses stratifications et agrégations architecturales des temporalités propres, définitivement figées dans un entre-deux généralement gommé par notre perception. En rabattant sur un même plan différents niveaux de profondeur et en privilégiant des cadrages qui évacuent tout horizon, elles télescopent des vues parcellaires dans une masse souvent orthogonale qui confine à l’abstraction.
Stéphane Couturier se livre ainsi depuis le début des années 1990 à une sorte d’inventaire subjectif en recueillant les vues fragmentaires de grandes villes : Berlin, Dresde, Séoul, Rome, San Diego, La Hague, La Havane, Paris, Chandigarh, Brasilia, Barcelone… La très grande précision des vues réalisées à la chambre, appliquée de manière égale aux éléments de premier et de second plans, récuse toute hiérarchisation de l’information, livrant l’œuvre dans une sorte de planéité égale. Mais plus que de simples enregistrements, ces photographies de grand format sont autant de motifs organisés selon une économie interne. Les réseaux de lignes que dessinent les séries de poutrelles métalliques et d’échafaudages d’un chantier, la géométrie répétitive d’une façade d’immeuble, les plans colorés que forment des pans de murs, des surfaces bâchées, fournissent, davantage que la structure propre aux architectures, la composition interne d’une photographie dans laquelle le sujet se confond avec la trame.
Ainsi, dans l’agglomération de gravats prisonniers d’un espace confiné (Rue des Bons Enfants, Paris 1er, 2004-2005), le paysage des échafaudages d’un chantier (Seine Rive Gauche, 2002) ou la vue de façade d’un théâtre éventré (Édouard VII, Paris 9e, 1997), Stéphane Couturier nous donne à voir des territoires objectifs autant qu’un paysage mental.

F. K.


Expositions (sélection)

2010
Melting Point Series, Ursula Blickle Stiftung, Kraichtal.
2007
Sédimentations urbaines, Centre méditerranéen de la photographie, Bastia.
2006
Chandigarh, Musée des Beaux-Arts.
2004
Mutations, Bibliothèque nationale de France, Paris.
Stéphane Couturier, Forum für Fotografie, Cologne.
2002
Portraits de villes, Musée Malraux, Le Havre.

Artiste Stéphane COUTURIER