Espace Membre Rejoindre l’ADIAF Logo ADIAF Logo ADIAF

L'artiste

Pascal PINAUD

Pascal PINAUD

Né en 1964 à Toulouse
Vit et travaille à Nice
Représenté par les galeries Nathalie Obadia à Paris et Catherine Issert à Saint-Paul-de-Vence

Nommé au prix Marcel Duchamp en 2003

Pascal Pinaud est peintre, et à l’heure où il s’engage dans son œuvre, dans les années 1980, il est courant d’aborder la peinture par l’ironie et par la déconstruction, tant elle semble avoir perdu son rôle historique de fabrique de l’image. Il s’y lance ainsi sous couvert d’une stratégie : faire de la pratique de la peinture le renouvellement continu d’une expérience anti-héroïque, en gardant le tableau comme archétype et en faisant des processus de réalisation les plus inattendus autant de prétextes à expérimentation. Par un déplacement de la peinture à l’écart des approches et des conceptions traditionnelles, il en renouvelle les conditions. Les axes de sa réflexion sont en particulier le geste, auquel il retire tout contenu expressif et qu’il conçoit au contraire comme une occurrence et une opération purement mécanique, et la notion de hasard : « L’expérience visuelle des hasards produit une mise à distance de mes réflexions sur la peinture. Loin d’une réflexion critique ou théorique, je recharge par ces expériences les gestes de ma peinture. […] Il n’est plus question de faire une image peinte, voire une digression autour d’une image peinte, mais de trouver la possibilité d’inscrire mon geste comme s’il était lui-même un accident. » S’ensuit une pratique intense, d’une grande inventivité, où Pascal Pinaud teste les procédures et les idées les plus inhabituelles et souvent extérieures au champ artistique comme des scénarios possibles du tableau. Du questionnement sur les genres, entre abstraction et figuration, aux questions structurelles du rapport entre fond et forme ou de la dépose de la peinture sur le support, en passant par une interrogation du motif, le travail de Pascal Pinaud repose sur une pratique du défrichage et du recyclage intellectuel et matérialiste des ingrédients picturaux. Cette profusion ludique de gestes s’assortit d’une méticuleuse exigence de réalisation, la maîtrise et la sophistication techniques devenant un argument qualitatif paradoxal, à la mesure du débordement et des décentrements de son inspiration. Il revisite également l’accrochage, l’exposition et les conditions de visibilité du tableau, invitant le public à découvrir le potentiel illusionniste de la peinture.
Olivier Grasser


Expositions (sélection)

2009
Débord et dépeint, Galerie Nathalie Obadia, Bruxelles.
Printemps de septembre, Les Abattoirs, Toulouse.

2007
Bienvenue chez moi, Galerie Catherine Issert, Saint-Paul-de-Vence.

2006
White de blanc, FRAC Basse-Normandie, Caen.
Peintures/Malerei, Martin Gropius-Bau, Berlin.
La Force de l’art, commissaire : Éric de Chassey, Grand Palais, Paris.

2005
En vert et contre tout, Musée d’Art moderne, Saint-Étienne.

Artiste Pascal PINAUD