Espace Membre Rejoindre l’ADIAF Logo ADIAF Logo ADIAF

L'artiste

Leandro ERLICH

Leandro ERLICH

Né en 1973
Études à la Escuela Nacional de Bellas Artes Prilidiano Pueyrredón, Buenos Aires
Vit et travaille entre Buenos Aires et Paris
Représenté par la galerie Emmanuel Perrotin

Nommé au prix Marcel Duchamp en 2006
Rencontre avec l'artiste dans son atelier - 2006

Élaborant dans tous ses travaux – photographies, installations – un piège perceptif, l’Argentin Leandro Erlich soumet le spectateur à des situations déstabilisantes.
Faisant preuve d’une grande rigueur technique pour établir ses stratagèmes, l’artiste compose des œuvres ayant l’apparence de la réalité, mais ne donnant en fait à voir que des simulacres de réel. C’est ce que l’on observait déjà dans l’une de ses premières œuvres, Ascensor (1995), présentant une cabine d’ascenseur dont l’intérieur et l’extérieur étaient inversés, d’où le constat qu’une altération subtile du quotidien suffit parfois à susciter une inquiétante étrangeté.
Dans Rain (1999) l’artiste a reconstitué la pluie glissant sur une fenêtre. Loin de l’opacité du calembour visuel de Duchamp dans Fresh Widow (1920), cette installation génère une atmosphère énigmatique. Si une fenêtre a communément pour fonction d’ouvrir sur le monde, chez Leandro Erlich, elle devient une médiation vers l’imaginaire. Comme un décor de théâtre, elle oriente le spectateur vers une vision familière en même temps qu’elle ouvre sur l’illusion.
Dans les deux photographies issues de la série Through the Wall (2007), une jeune femme se transforme en passe-muraille. Une fois dépassée la fascination pour le tour de prestidigitation de l’artiste, reste pour le spectateur le mystère du basculement du réel, toujours susceptible de s’estomper dans des effets de dissolution de la matière, comme on le note ici, ou dans des jeux de reflets, fréquents dans d’autres travaux. Le franchissement de ce mur en apparence banal nous renvoie de façon symbolique au passage de l’autre côté du miroir, nous plonge dans la complexité de l’inconscient. Il fait par ailleurs référence aux tentatives de briser le carcan des pouvoirs totalitaires. C’est pourquoi les travaux de Leandro Erlich comportent une dimension autant poétique que politique et ne vont pas sans évoquer l’univers du romancier Bioy Casares où le fantastique constitue souvent un révélateur efficace des sociétés étouffées par les dictatures.

H. C.


Expositions (sélection)

2008
Swimming Pool, P.S 1 MoMA, New York.

2006
Leandro Erlich, MACRO Museo de Arte contemporàno, Rome.
Leandro Erlich, Galerie Emmanuel Perrotin, Miami.

2005
Leandro Erlich, Albion Gallery Londres.
Leandro Erlich, Le Grand Café, Centre d’Art contemporain, Saint-Nazaire.

Artiste Leandro ERLICH