Espace Membre Rejoindre l’ADIAF Logo ADIAF Logo ADIAF

L'artiste

Carole BENZAKEN

Carole BENZAKEN

Née en 1964 à Grenoble. Vit et travaille à Paris.
Études à l’École nationale supérieure des beaux-arts, où elle a suivi, entre autres, l’enseignement de Henri Cueco
Création originale pour le Prix Marcel Duchamp 2004 : "Search of the New Land"
Représentée par la Galerie Nathalie Obadia, Paris
www.carolebenzaken.com

Lorsqu’elle reçoit le prix Marcel Duchamp en 2004, Carole Benzaken s’avoue un peu surprise par cette reconnaissance tant la peinture, de surcroît figurative, n’apparaît pas alors comme le médium le plus représentatif de la création contemporaine. Un regard plus acéré sur les grandes toiles colorées, qu’elle décline par séries (les Tulipes, les (Lost) Paradise, les Travelling), nous apprend qu’il n’est plus ici question de représentation de la réalité mais plus exactement de mise à distance. En effet, les modèles qui inspirent Carole Benzaken (des images issues de la publicité, de la télévision, des journaux…) sont des prétextes qui permettent de procéder, par le truchement de la peinture, à un léger glissement : la représentation de la réalité n’est plus au cœur de cette œuvre, c’est la peinture qui en est le sujet principal. Ainsi Carole Benzaken joue-t-elle des changements d’échelle (les vignettes trouvées dans les catalogues de vente par correspondance donnent lieu à des peintures de plus de deux mètres de haut), des jeux de cadrage et de juxtaposition (les mêmes tulipes ne sont plus présentées toutes de la même façon, il y a des « portraits », des diptyques, mais aussi des montages plus complexes). La dualité qui s’exprime entre le flou et le net, entre le proche et le lointain est telle que l’on sort de la banalité d’un sujet quotidien pour entrer dans une réelle jubilation picturale quasi abstraite, qui emprunte largement aux arts du temps que sont la photographie et le cinéma. « Faire du cinéma en peinture », tel est le projet de Carole Benzaken qui donne un nouveau souffle à des clichés de tous les jours, tels un événement sportif avec Jalabert (1997) ou un fait d’actualité avec Diana’s Funeral (1999). L’artiste, qui pratique également la photo et la vidéo, croise volontiers les disciplines et affine sa démarche artistique lors de son long séjour à Los Angeles de 1997 à 2004. Durant cette période, elle s’initie au jazz, s’intéressant à la façon dont les musiciens partent d’un standard pour laisser libre cours à l’improvisation, méthode dont elle s’inspire pour produire une peinture libérée de la stricte figuration.

E. P.
Extrait du catalogue du prix Marcel Duchamp


Expositions (sélection)

2009
Galerie Nathalie Obadia, Paris.

2005
Saint Radboud University, Nijmegen, Pays-Bas.

2004
Prix Marcel Duchamp, Espace 315, Centre Georges Pompidou, Paris.

2004
Skarstedt Gallery, Stockholm
.
2000
INMO Gallery, Los Angeles.

1999
CAPC, Bordeaux.

Artiste Carole BENZAKEN